Accueil Actualités Internationales Elon Musk et Neuralink : Les Interrogations Croissantes Autour de l’Implantation Cérébrale...

Elon Musk et Neuralink : Les Interrogations Croissantes Autour de l’Implantation Cérébrale Expérimentale

7
0
Elon Musk
Elon Musk

La récente annonce d’Elon Musk sur les réseaux sociaux selon laquelle sa startup Neuralink a réalisé avec succès le premier implant cérébral sur un patient humain a suscité un grand intérêt. Cependant, au lieu de fournir des éclaircissements, les déclarations de Musk ont engendré davantage de questions quant à cet essai risqué qui, selon le fondateur de SpaceX et Tesla, pourrait révolutionner la vie des paralysés.

Neuralink a réalisé avec succès le premier implant cérébral.

Malgré l’enthousiasme entourant cette percée, Neuralink n’est pas tenue de divulguer des détails cruciaux sur son essai, tels que le lieu d’implantation des patients, le suivi effectué, le nombre de participants, et la date prévue de la conclusion de l’essai. Approuvée par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis en tant que « première chez l’homme » ou essai de « faisabilité précoce », cette étude n’est pas soumise à la même obligation de transparence qu’un essai clinique standard. Les experts soulignent que ce type d’études ne vise pas à prouver la sécurité ou l’efficacité, offrant ainsi à Musk un contrôle accru sur la diffusion d’informations relatives aux progrès de Neuralink.

Cette opacité inquiète certains experts, étant donné le penchant d’Elon Musk pour l’exagération publique en ce qui concerne ses entreprises, de Tesla à SpaceX. « Il s’agit de distribuer des informations, souvent de manière trompeuse », souligne Kip Ludwig, ancien directeur du programme d’ingénierie neuronale au National Institutes of Health (NIH).

Elon Musk - Neuralink
Elon Musk – Neuralink

Malgré les demandes de clarification, Neuralink n’a pas répondu aux questions de Reuters. Un porte-parole de la FDA a rappelé que tous les participants à un essai clinique doivent être informés des risques, des avantages potentiels, et des alternatives, et doivent donner leur consentement éclairé pour participer à l’étude.

La FDA a approuvé de nombreuses études de faisabilité préliminaires en 2022

Alors que la FDA a approuvé de nombreuses études de faisabilité préliminaires en 2022, les détails de ces études demeurent confidentiels. La FDA compte généralement sur la volonté des entreprises de divulguer toute information pertinente au public, et en cas de risque déraisonnable pour les participants, elle peut interrompre un essai si le promoteur refuse de le faire. Titre : « Implants Cérébraux : Neuralink d’Elon Musk face à des Questions Croissantes »

Suite à l’annonce par Elon Musk de l’implantation réussie du premier patient humain par sa startup Neuralink, des interrogations grandissantes entourent les détails de cet essai expérimental. Contrairement à d’autres entreprises, Neuralink n’est pas tenue de fournir des informations basiques sur son essai, soulevant des préoccupations quant à la transparence de l’entreprise dans ce domaine délicat.

Certains experts estiment que la divulgation de ces détails serait cruciale pour instaurer la confiance du public dans les garanties et protections accordées aux participants à ces essais. Synchron, entreprise concurrente plus avancée dans les tests d’implants cérébraux, a choisi de publier les détails de son étude sur le site Web du National Institutes of Health (NIH), démontrant ainsi un engagement envers la transparence.

Implant cerebral Neuralink
Implant cerebral Neuralink

Victor Krauthamer, ancien responsable de la FDA, souligne l’importance de cette transparence pour renforcer la confiance du public. Cependant, Neuralink continue de maintenir une position réservée en ne divulguant pas les détails essentiels de son essai.

Bien que lancé en 2016, Neuralink n’a obtenu l’approbation de la FDA pour l’étude humaine qu’en mai 2023. Les déclarations optimistes d’Elon Musk ont contribué à propulser la valorisation de Neuralink à environ 5 milliards de dollars.

Pour l’instant, l’essai de Neuralink se concentre sur un petit nombre de patients ayant des limitations dans l’utilisation de leurs mains en raison de lésions de la moelle épinière ou de maladies dégénératives. Musk a partagé sur ses réseaux sociaux que le premier patient se rétablissait bien, mais les experts soulignent que les signes immédiats ne garantissent pas le succès à long terme.

Face à ces questions croissantes, Neuralink continue de maintenir le secret autour de nombreux détails cruciaux de son essai, suscitant des inquiétudes quant à la transparence de l’entreprise dans cette entreprise scientifique complexe et délicate.