Accueil Business Bruno Le Maire à l’inauguration du centre de Google à Paris

Bruno Le Maire à l’inauguration du centre de Google à Paris

17
0

Google a inauguré ce jeudi 15 février 2024 son nouveau centre dédié à l’intelligence artificielle à Paris. À cette occasion, Sundar Pichai, PDG de Google, Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, Catherine Vautrin, ministre du Travail, et Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, se sont réunis dans le 9ème arrondissement de Paris.

Après Fujitsu, Samsung et IBM, qui ont déjà établi des centres de recherche dans la capitale française, c’est au tour du géant des « GAFA », Google, de créer un hub accueillant trois cents chercheurs et ingénieurs déjà présents en France. Ce centre vise également à favoriser de nouveaux partenariats avec des institutions de recherche telles que le CNRS et l’Institut Curie.

hub GOOGLE à Paris – UN lieu dédié à l’intelligence artificielle.

Situé au 50-52 rue d’Amsterdam, ce hub sera un lieu dédié à l’intelligence artificielle, avec des conférences, des rencontres et des concours, favorisant ainsi l’innovation et le partage. Il offrira également des espaces de détente tels qu’une cafétéria, des baby-foot et un billard…

L’inauguration de ce centre, après la première implantation de Google à Paris en 2018, a attiré l’attention de nombreux curieux, journalistes, professionnels et institutionnels. L’investissement important de 300 millions d’euros souligne l’ambition de Google de développer l’intelligence artificielle à Paris, tandis que la France cherche à devenir le leader européen dans ce domaine.

Bruno Le Maire - Valérie Pécresse inauguration du centre de Google Paris
Bruno Le Maire – Valérie Pécresse, à l’inauguration du centre de Google Paris

Joëlle Barral, directrice de la recherche chez Google DeepMind, exprime le désir d’attirer des talents et de collaborer avec tous les acteurs français de l’intelligence artificielle. Le hub vise à établir de nouveaux partenariats avec des centres de recherche français, tels que l’Institut Curie et le CNRS.

Google, c’est plus de 2.800 employés en France

Avec déjà environ 2800 employés en France, ce sont encore d’autres emplois que Google créé ainsi et l’état français espère que cela continue. Avec un budget de 300 millions d’euros, ce laboratoire « à but non lucratif » se concentre sur la recherche en open source, avec l’objectif de créer son propre modèle de langage, grâce à une équipe de chercheurs ayant déjà travaillé pour des géants de la technologie tels que Facebook, Google et Apple.

Bien que l’espace soit nouvellement établi dans le 9ème arrondissement de Paris, les trois cents chercheurs et ingénieurs qui s’y joignent travaillaient déjà au sein de différentes équipes de la société en France, notamment chez Google, DeepMind, Google Research, YouTube et Chrome. Ils seront désormais rassemblés dans ce nouveau centre.

Bruno Le Maire à l'inauguration du centre de Google Paris
Bruno Le Maire à l’inauguration du centre de Google Paris

Google accueille des chercheurs de tous horizons

« Nous accueillerons avec plaisir des chercheurs de tous horizons », a déclaré Sundar Pichai, soulignant que le groupe mettrait à leur disposition « des ressources avancées ». Dans le cadre de son programme Ateliers numériques, lancé il y a une dizaine d’années en France, Google vise également à former 100 000 professionnels aux outils de l’intelligence artificielle d’ici la fin de 2025.

« Ce centre est une opportunité pour notre nation, favorisant l’attraction de talents et de connaissances », s’est réjoui Bruno Le Maire. « Je profite de cette ouverture pour souligner notre engagement à ce que la France joue un rôle clé dans cette transformation », a-t-il ajouté. Le président de Google a également été reçu à l’Élysée par Emmanuel Macron, selon l’Agence France-Presse.

Paris, Capitale de l’intelligence artificielle en Europe

Google n’est pas le seul acteur du numérique à avoir un centre de recherche en intelligence artificielle à Paris. En 2015, Facebook a établi son laboratoire FAIR (Facebook Artificial Intelligence Research) dans la capitale, sous la direction de Yann Le Cun, un chercheur en intelligence artificielle et vision artificielle français. Il est considéré comme l’un des inventeurs du deep learning (apprentissage profond).

De plus, d’autres géants de la technologie investissent également dans l’intelligence artificielle à Paris. En effet, le japonais Fujitsu, le coréen Samsung et l’américain IBM ont tous ouvert des centres de recherche dans la capitale française.

A Lire aussi.