Accueil Auto De nouvelles voitures électriques à petit prix. Ford dédie une équipe.

De nouvelles voitures électriques à petit prix. Ford dédie une équipe.

7
0

Le constructeur automobile américain Ford, dont le siège se situe à Dearborn, dans la banlieue de Détroit, dans l’État du Michigan, a récemment révélé qu’une équipe travaillait depuis deux ans en marge de l’entreprise pour concevoir la nouvelle génération de voitures électriques à petit prix. Ces modèles à prix abordable sont censés revitaliser la marque américaine.

Lors de la conférence aux investisseurs du 6 février, le PDG de Ford, Jim Farley, a déclaré : « Il y a deux ans, nous avons choisi de garder le silence. » Alors que de nombreux constructeurs dévoilent assez librement leurs innovations et leur intégration dans leur plan produit, Ford a opté pour une discrétion qui a pu susciter des inquiétudes parmi les investisseurs, qui étaient un peu dans le flou concernant les avancées de la voiture électrique au sein du géant américain.

objectif de dissimuler ses cartes à ses principaux concurrents.

Jim Farley avait pour objectif de dissimuler ses cartes à ses principaux concurrents, objectif apparemment atteint. Même avec l’annonce officielle du 6 février, le projet reste nébuleux et aucun calendrier officiel ne permet de savoir exactement quand cette nouvelle génération de véhicules sera lancée sur le marché.

Quelles surprises réserve cette nouvelle génération de véhicules électriques à petit prix? Jim Farley n’a fait que teaser ce que seront les véhicules « gen 2 », comme il les a appelés lors de la conférence. Les détails restent particulièrement flous, mais suffisamment intrigants pour captiver l’attention des investisseurs et des médias.

Volant Ford electrique
Volant Ford électrique

Avec fierté, Jim Farley a ajouté : « Nous avons constitué une équipe de super techniciens très talentueux pour créer une plateforme de véhicules électriques à petits prix. » L’objectif était que cette équipe restreinte de « mercenaires de la voiture électrique » soit composée des meilleurs ingénieurs au monde. Cette équipe a travaillé de manière indépendante du reste des équipes de Ford dédiées à la voiture électrique, adoptant ainsi une approche de type startup, loin des méthodes des constructeurs historiques qui ont du mal à sortir des schémas classiques.

Leçon tirée de la première génération de modèles électriques.

En fait, Ford a choisi d’aborder la fabrication des voitures électriques en suivant les principes de Tesla et des marques chinoises pour optimiser les coûts de production. À partir d’une feuille blanche, l’équipe a dû concevoir une nouvelle plateforme flexible qui sera utilisée pour différents types de véhicules, mettant l’accent sur la partie logicielle. Jim Farley a bien assimilé la leçon tirée de la première génération de modèles électriques : « Toutes nos équipes VE se concentrent impitoyablement sur le coût et l’efficacité de nos produits VE, car la concurrence ultime viendra des Tesla abordables et des équipementiers chinois. »

Ford mustang electric
Voiture électrique – Ford mustang electric

Les dirigeants de Ford admettent ouvertement avoir commis des erreurs lors du lancement des premiers véhicules électriques de la marque. Le directeur financier reconnaît sans détour : « Nous les avons mis sur le marché très rapidement, sans optimiser les coûts. » Cette précipitation a entraîné une baisse significative des revenus, avec une demande en chute libre et une concurrence de plus en plus féroce sur les prix.

Ford a également rencontré des difficultés d’approvisionnement pour répondre à la demande. Cependant, la situation devrait changer en 2024 : une année complète avec des capacités de production adaptées et un nouveau modèle, l’Explorer, prévu pour le second semestre en Europe.

Objectif petits prix

Afin d’améliorer la rentabilité, les Ford Mustang Mach-E et le F-150 Lightning ont été retravaillés depuis leur lancement afin de réduire progressivement le nombre de pièces nécessaires, influant ainsi sur les coûts de production et les marges. Cette première génération de véhicules électriques a permis à Ford de prendre conscience des défis auxquels l’industrie automobile traditionnelle est confrontée avec l’avènement de cette nouvelle technologie.

Concernant la deuxième génération, les équipes de Ford ont tiré des enseignements de leurs erreurs passées. Elles ont décidé que la seconde génération (« gen 2 ») ne serait lancée « qu’une fois rentable et en mesure de fournir le type de rendement visé. »

Cette stratégie vise à rassurer les investisseurs quant à la viabilité et à la rentabilité de la branche dédiée à la mobilité électrique. Ford est pionnier dans cette approche, en ayant choisi de diviser en trois filiales distinctes ses opérations, avec d’un côté l’activité historique, de l’autre les développements des véhicules électriques, et au milieu la branche dédiée aux professionnels. Une stratégie similaire adoptée par Renault avec la création d’Ampère pour développer la branche électrique et logicielle.

Le responsable de la branche électrique n’a pas confirmé l’arrivée des modèles en 2026.

Siege ford usa
Siege ford usa

Néanmoins, le calendrier du constructeur américain reste flou, et le responsable de la branche électrique n’a pas confirmé l’arrivée des modèles en 2026. Espérons que Ford saura saisir les opportunités à temps, et produire des voitures électriques à petit prix car d’autres constructeurs avancent rapidement, notamment en Chine. Un pays qui a d’ailleurs impressionné Jim Farley et son directeur financier, au point qu’ils aient été subjugués par ce qu’ils y ont observé.