Accueil Economie 2024 : Les Entreprises en quête de rentabilité face à la perte de...

2024 : Les Entreprises en quête de rentabilité face à la perte de puissance tarifaire

Les compagnies aériennes ont considérablement réduit les tarifs hors heures de pointe

15
0
FedEx Express renforce la capacité de son réseau aérien intra-européen

Après des années de dépenses de consommation soutenues, certaines entreprises atteignent désormais les limites de leur pouvoir de fixation des prix.

Des sociétés telles que FedEx, Target et General Mills ont réduit leurs perspectives de ventes, tandis que les compagnies aériennes ont considérablement réduit les tarifs hors heures de pointe.

Confrontées à une demande en baisse, à des consommateurs plus sensibles aux prix, à une inflation modérée et à une meilleure offre, certaines entreprises cherchent des moyens de faire croître leurs bénéfices sans augmenter les prix.

fret Fedex

« Cette évolution marque un changement par rapport aux années récentes où les consommateurs dépensaient à un rythme effréné ».

Soutenant les revenus des entreprises à des niveaux records. Cependant, confrontés à une demande affaiblie, des consommateurs plus sensibles aux prix, une inflation en baisse et une offre plus abondante, certains secteurs sont désormais contraints de trouver une croissance des profits sans le soutien des hausses de prix.

FedEx, par exemple, a récemment déclaré que les clients évitaient les options d’expédition plus rapides et plus coûteuses. Les compagnies aériennes, dont Southwest, ont proposé des tarifs réduits en période creuse. Des géants tels que Target et le fabricant de Cheerios, General Mills, ont réduit leurs perspectives de ventes à mesure que de plus en plus de consommateurs surveillent leurs budgets.

Les marges nettes trimestrielles moyennes pour les entreprises du S&P 500

Les-Entreprises-en-quete-de-rentabilite

Alors que la croissance des ventes des entreprises du S&P 500 devrait atteindre en moyenne 2,7% cette année, selon les estimations de mi-décembre de FactSet, en baisse par rapport à

une croissance moyenne de 11% en 2022 par rapport à l’année précédente, les marges nettes devraient légèrement baisser à 11,6% contre 11,9%, selon FactSet.

Réduction des coups

Face à cette situation, de nombreuses entreprises optent pour des réductions de coûts, que ce soit par des licenciements, des rachats d’entreprises ou simplement en devenant plus efficaces. Des plans de réduction des coûts ont été présentés à Wall Street au cours des dernières semaines.

Nike, par exemple, a réduit ses prévisions de croissance des ventes annuelles et a dévoilé des plans de réduction des coûts de 2 milliards de dollars sur les trois prochaines années. Spirit Airlines a offert des départs volontaires aux employés salariés, tandis que Hasbro a annoncé des licenciements de 1 100 employés en raison de ventes de jouets décevantes.

Les entreprises sont confrontées à une nouvelle réalité où la croissance des ventes ralentit, et les consommateurs, bien que toujours enclins à dépenser, sont devenus plus attentifs aux prix. Les perspectives économiques restent positives, mais les entreprises doivent trouver des moyens innovants de stimuler les profits sans compter sur l’augmentation des prix.