Accueil Emploi TotalEnergies : Contributions Sociales de plus de 2 milliards d’euros aux finances...

TotalEnergies : Contributions Sociales de plus de 2 milliards d’euros aux finances publiques suites aux bénéfices Records

10
0

TotalEnergies, l’une des principales entreprises mondiales du secteur de l’énergie, a annoncé un bénéfice net de 21,4 milliards de dollars (19,8 milliards d’euros) pour l’année 2023, marquant ainsi un nouveau record après son résultat historique en 2022.

Réorientation vers le gaz naturel liquéfié (GNL).

Malgré un contexte difficile marqué par des prix déprimés du gaz et du pétrole, l’entreprise a réussi à augmenter son bénéfice net de 4 % par rapport à l’année précédente. Cette performance est attribuée à la croissance des hydrocarbures, en particulier du gaz naturel liquéfié (GNL) et de l’électricité, comme l’a souligné son PDG, Patrick Pouyanné, dans le communiqué de résultats publié le 7 février.

Ce résultat, bien que solide, est en deçà des attentes des analystes qui tablaient sur un bénéfice net compris entre 21 et 22 milliards d’euros. Le bénéfice ajusté, indicateur clé pour les investisseurs, a quant à lui reculé de 36 % à 23,2 milliards de dollars par rapport à 2022, en raison du retrait de l’entreprise de ses activités en Russie.

TotalEnergies siège à Paris
TotalEnergies siège à Paris

Contributions Sociales et Engagements

TotalEnergies a détaillé ses contributions importantes aux finances publiques françaises. En 2023, l’entreprise prévoit de verser 320 millions d’euros d’impôt sur les bénéfices et de taxe de solidarité sur l’électricité en France. En ajoutant les autres impôts, taxes et cotisations sociales patronales payées sur les salaires de ses 35 000 employés en France, cela représente une contribution totale de plus de 2 milliards d’euros aux finances publiques.

Cette contribution est directement liée à la rentabilité de ses activités en France. Par exemple, malgré des pertes importantes subies par ses raffineries jusqu’en 2021, TotalEnergies n’a pas sollicité d’aide de l’État et a maintenu ses activités.

TotalEnergies bénéfices 2023 record
TotalEnergies bénéfices 2023 record

Engagement pour le pouvoir d’achat de ses Employés

TotalEnergies a également pris des mesures en faveur de ses employés en France. Aucun salarié de la maison-mère ou de ses filiales ne percevra moins de 2 000 euros bruts par mois. De plus, pour l’année 2024, les employés bénéficieront d’une augmentation de salaire de 5 % ainsi que d’une prime de partage de la valeur et d’un intéressement-participation moyen de plus de 9 100 euros par salarié.

Afin d’associer davantage ses employés aux bénéfices de l’entreprise, TotalEnergies encourage l’actionnariat salarié. Actuellement, 80 % des employés français sont également actionnaires de l’entreprise, ce qui leur a permis de recevoir 120 millions d’euros de dividendes. Chaque année, une augmentation de capital avec une décote de 20 % sur le prix de l’action leur est réservée.

Pour accompagner ses employés dans leur transition écologique, TotalEnergies met par ailleurs à leur disposition une enveloppe individuelle de 2 000 euros bruts pour rembourser 80 % des achats ou prestations liés à leur habitat et leur mobilité.

TotalEnergies sous les vives critiques et attaques des militants du Climat

Malgré ses bénéfices records, TotalEnergies reste sous le feu des critiques pour ses investissements dans les énergies fossiles, jugées néfastes pour le climat. L’entreprise a notamment annoncé des projets dans plusieurs pays et s’est renforcée dans le gaz liquéfié (GNL) aux États-Unis, suscitant ainsi des interrogations sur son engagement en matière de transition énergétique.

En outre, le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, a exprimé son étonnement face à une commission parlementaire enquêtant sur les activités du groupe au regard de la politique climatique de la France. Il a souligné que l’entreprise fixait sa stratégie en fonction des décisions prises par son conseil d’administration et a réaffirmé son engagement envers ses employés et ses actionnaires.

TotalEnergies continue ainsi de naviguer entre performances financières record et pressions croissantes pour une transition vers des énergies plus durables, un équilibre délicat.

Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies Réagit aux Critiques et Enquêtes.

Patrick Pouyanné directeur de TotalEnergies
Patrick Pouyanné directeur de TotalEnergies

Patrick Pouyanné, PDG de TotalEnergies, a réagi vivement aux enquêtes parlementaires concernant les activités du groupe. Il a souligné que l’État n’est pas actionnaire de TotalEnergies et que l’entreprise se conforme aux lois et règlements de tous les pays dans lesquels elle opère. Il a exprimé son étonnement quant à l’utilisation des ressources de l’État pour enquêter sur une entreprise privée, soulignant qu’il respecte les institutions démocratiques mais qu’il ne comprend pas entièrement les motivations de cette enquête.

Cette commission parlementaire, initiée au Sénat, a commencé ses travaux le 25 janvier sous la présidence de Roger Karoutchi et avec Yannick Jadot comme rapporteur. Elle se penche sur les moyens mobilisés par l’État pour garantir que TotalEnergies respecte les obligations climatiques et les orientations de la politique étrangère de la France.

Le groupe est également confronté à des actions judiciaires contre certains de ses projets gaziers et pétroliers, notamment le projet controversé Tilenga/Eacop en Ouganda et en Tanzanie. TotalEnergies soutient que ces projets répondent à la demande mondiale en énergie, mais les critiques persistent.

Résilience dans un Marché Baissier

Alors que le secteur de l’énergie subit une baisse des prix des hydrocarbures, TotalEnergies a mieux résisté que ses concurrents. Ses résultats annuels témoignent de cette résilience dans un marché en repli, contrastant avec les performances moins favorables de ses homologues comme Shell, BP, Exxon-Mobil et Chevron.

TotalEnergies continue à être un acteur majeur de l’industrie pétrolière et gazière, avec des bénéfices considérables malgré les défis économiques et les critiques croissantes liées à son modèle d’affaires.